Eglise Saint-Martin [Olivet] (GC4P854)

Eglise Saint-Martin [Olivet] (GC4P854)

Lien vers la cache

Histoire de l’église St Martin

L’église Saint Martin était à l’origine une simple chapelle attestée par une charte royale du Xème siècle, confirmant son appartenance aux chanoines de la cathédrale d’Orléans. Il s’agit d’une reconnaissance de propriété, que l’usage du temps faisait renouveler fréquemment, prouvant ainsi que la chapelle Saint-Martin-du-Loiret (l’ancien nom d’Olivet) existait déjà avant le Xème siècle :

  • Peut-être au IXème siècle, pendant la Renaissance Carolingienne qui a précédé les Invasions Normandes ?
  • Peut-être au VIIème siècle avec la grande vogue des églises dédiées à Saint Martin ?
  • Peut-être au VIème siècle sous l’influence (qui n’a jamais été revendiquée) du mouvement monastique ?
  • Peut-être enfin à l’instigation ou en souvenir de Saint Martin, grand initiateur d’églises rurales ?

Les origines de cette chapelle sont donc incertaines, mais la première église qui l’a remplacée peut sûrement être datée du XIème siècle : en 1089, une charte authentique du roi Philippe Ier cite une église avec des dépendances importantes sous le patronage du chapitre de la cathédrale d’Orléans. Il s’agit encore d’une confirmation de propriété, preuve d’une présence plus ancienne. C’est donc entre ces deux dates de 990 et 1089 qu’il faut placer la construction de la première église d’Olivet. C’est précisément l’époque où, selon la remarque du moine Raoul Glaber, « la France se couvre d’un manteau blanc d’églises ».

Cette église primitive, certainement romane, a cédé la place, fin XIIème – début XIIIème siècle, à un édifice gothique qui subit aux siècles suivants les vicissitudes de la Guerre de Cent Ans, puis les dévastations des Guerres de Religion. A chaque fois pourtant, l’église fut restaurée et même agrandie, sans doute pour suivre l’augmentation démographique de la paroisse.

On peut cependant distinguer les différents styles de la construction :

  • Les trois premières travées occidentales avec leurs gros piliers à colonnettes et chapiteaux à crochets saillants sont des XIIème et XIIIème siècles, ainsi que les dix arcatures plein cintre de la basse nef méridionale ; cette partie est inscrite à l’Inventaire supplémentaire des monuments Historiques.
  • Les deux travées suivantes sont de fin XVème siècle, les piliers sont plus petits, les ogives plus étroites.
  • Le chœur et le sanctuaire, ajoutés début XVIème siècle, ont été restaurés après les Guerres de Religion.
  • Les chapelles formant transept, le porche, ma tribune d’orgue, la chapelle des catéchismes sont du XIXème siècle, travaux terminés en 1877 après restauration générale.
  • La tour est de fin XVème – début XVIème siècle, elle est ornée à son sommet de motifs sculptés ; elle supporte un clocher octogonal dont la flèche culmine à 41 mètres.

Quelques dates :

  • 990 : Charte du roi Hugues Capet, citant la chapelle de Saint-Martin-sur-Loiret.
  • 1089 : Charte du roi Philippe Ier, citant l’église de Saint-Martin-sur-Loiret.
  • XVème siècle : Restauration de l’église après la Guerre de Cent Ans.
  • XVIème siècle : Agrandissement de l’église qui passe de 5 à 7 travées.
  • 1567 : Destruction partielle par les Huguenots.
  • 1620 : Reconstruction terminée.
  • XIXème siècle : Restauration générale. Construction des chapelles latérales.
  • 2005 : Réaménagement du chœur de l’église

A voir :

  • Grand retable du maître-autel avec ses colonnes de marbre entourant le tableau de la Charité de Saint Martin, œuvre de Noël Hallé en 1747.
  • Autels latéraux de Saint Martin et de Saint Vincent avec retables du XIXème siècle.
  • Au transept, chapelle de la Vierge (1860) avec sa statue de la Vierge d’Olivet (original au Louvre), fresques et mosaïques, dalle funéraire avec le cœur de Mme Hême, bienfaitrice ; chapelle de Saint Joseph (1854) avec Christ en bois sculpté du XVIème siècle.
  • Tribune d’orgue, instrument datant de 1834, rénové en 1974 et 1977 : 18 jeux en 2 claviers et 1 pédalier, 997 tuyaux. Sacristie. Reliquaires. Statues. Chemin de croix. Vitraux de Maumejean et Legrans (1950 – 1960).
  • Tour-clocher avec escalier à vis. Trois cloches datant de 1809, l’une d’elles refondue en 1932 ; elles sonnent les notes : mi, fa# et sol#. Charpentes de la tour et de la grande nef.
  • Au baptistère : Cuve monolithique. Banc d’œuvre, ancienne table d’autel avec croix et tabernacle en bois doré du XVIIIème siècle. Taque de 1673. Statue de Saint Martin. Ancien coq du clocher de 1751.
  • Tableaux : l’Education de la Vierge. L’adoration des Mages. La Sainte Famille. La Vierge lavant le linge. Le Baptême du Christ. La Transfiguration. Le Christ en Croix. Le miracle de Saint Martin.
  • Les reliques de Saint Martin.

Extrait du livre « A la recherche du passé d’Olivet » – 1997

La cache :

Vous cherchez une nano. Attention, prévoyez votre crayon et éventuellement une pince à épiler

Flag Counter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *